Santé

Santé

Coordination : Edith Salès-Wuillemin

 

Bilan d’activité 2017-2021

 

Présentation du groupe thématique :

Le groupe thématique SP intègre 36 enseignants-chercheurs, enseignants, chercheurs, post-doctorants, doctorants ou professionnels de la santé (cf. liste annexe 2) qui travaillent au sein de 12 laboratoires et 4 organismes partenaires (cf. annexe 1). Les 12 laboratoires impliqués sont Psy-DREPI, LEDI, CIMEOS, CGC, Équipe EPICAD, LabEx LipSTIC, CIC-EC 1432 du CHU Dijon Bourgogne CAPS, Lab. Droit du Sport, LEAD, PEC2, LIPID, LIPSTIC, LASA en liens privilégiés avec des structures ou organismes partenaires tels que l’ARS, l’IREPS le CIC du CHU de Dijon mais aussi l’IRTESS.

Problématique : le groupe thématique Santé et prévention développe des recherches qui impliquent des laboratoires de l’UBFC et qui répondent à des problématiques en lien avec l’évolution du contexte sociétal en matière de santé. Il propose ainsi un regard complémentaire des sciences médicales.
En effet, les inégalités sociales de santé, la chronicisation de la maladie (cancers, maladies cardiovasculaires, diabète …), le vieillissement des populations, conduisent les acteurs du système de soins et les chercheurs à s’intéresser à la prévention de la maladie et à la promotion de la santé (HAS, 2009 ; INPES, 2010). Au sein de la MSH de Dijon, les sciences humaines et sociales mettent la compréhension de l’individu au centre de cette problématique.

 

Les recherches développées au sein du Groupe Thématique se décomposent en 2 axes :

  • Impact des facteurs de risques liés à la santé et leur perception par les individus, pour comprendre et infléchir les pratiques : politique territoriale de santé (offre de soins, organisations de santé…) ; communications via les médias traditionnels et les médias sociaux; vie professionnelle (identité professionnelle, affiliation, sentiment de reconnaissance, implication organisationnelle, risques psychosociaux…) ; facteurs individuels, environnementaux et sociaux (lieux et habitudes de vie, pratiques alimentaires, activités physiques …).
  • L’accompagnement des personnes, pour favoriser l’empowerment et l’autonomie dans les parcours de soins : Représentations sociales de la maladie, des soins et des traitements thérapeutiques ; relations soignants/soignés; communication organisationnelle des collectifs de malades ou d’accompagnants, identité sociale et personnelle; affiliation; vulnérabilités ; expérience du corps ; vécu de la douleur ; qualité de vie.

Les Actions réalisées par le groupe thématique :

Les travaux du groupe thématique SP ont été présentés lors du 1er séminaire inaugural et résidentiel du Pôle fédératif de recherche et de formation en santé Publique1 qui s’est déroulé au palais des Congrès de Beaune en Novembre 2018. Ce Pôle fédératif de recherche regroupe sept partenaires qui ont décidé de s’associer pour mettre en place ce Pôle : l’ARS et la Région BFC, l’Université Bourgogne-Franche-Comté, les Universités de Bourgogne et de Franche-Comté, les CHU de Besançon et de Dijon. Ce séminaire a donné lieu à la publication des Actes du séminaire inaugural et résidentiel du Pôle2.
Cette présentation a permis de montrer le nombre et l’étendue des recherches financées par différents organismes nationaux et régionaux, réalisées au sein du groupe thématique, la convergence de ces recherches, et l’émergence d’un pôle de compétence lié à la santé ancré dans les sciences humaines, véritable vivier de ressources pour établir des partenariats avec les sciences médicales et plus généralement les sciences de santé.
Depuis 2018, d’autres projets sont venus s’ajouter à ceux qui ont été initialement présentés, ce qui montre le grand dynamisme du Groupe thématique SP.
Ces projets sont financés par des organismes régionaux ou nationaux et ont donné lieu à la rédaction d’articles scientifiques dans des revues à comité de lecture (ACL) de niveau national et international, aussi à l’organisation de journées d’étude, de communications dans des congrès ou colloques, la rédaction de rapports scientifiques (cf. Annexe 3, bibliographie).
Les projets concernés sont présentés dans le Tableau 1. On note par exemple, un projet ANR (ALIMS alimentation saine 2016-2019), deux projets PHRC (RESIREA résilience des patients après un séjour en réanimation 2018-2021; et AID IVOIRE : impact du retour à domicile de patients après un séjour dans une unité de soins intensifs sur vie quotidienne de leurs aidants principaux » 2017-en cours), un projet financé par le Ministère santé INNORVAC et par la Fondation de France (Psy-COVID impact psychologique de la pandémie Covid 2020-2025). Un projet I-Site (REL@TIONS relations soignants-patients à l’hôpital et qualité de vie 2017-2021). Deux projets financés par la Fondation de France (ENVIFAR l’enfant visiteur en réanimation 2018-2021; et EN PISTE, Etude Naevus géant congénital : Psychologie, Info-Com, Santé, Transdisciplinarité, Ethique, 2018-2020) un projet financé par la Fondation de France et le Cancéropôle (EOLE regards croisés patients oncologues concernant le cancer 2016-2019). Deux projets financés par Ligue nationale contre le Cancer (APPACH « Rôle des conjoints auprès des personnes traitées par chimiothérapie pour un cancer du colon : validation d’un questionnaire de compétences »; et QUALI-PROFIL représentations, freins et moteurs au dépistage du cancer du sein, colon et col, 2019-2021) et un projet financé par la ligue interrégionale contre le cancer (VISAGE ONCO : « Valeur associée aux données secondaires en oncogénétique », 2019-en cours). Un projet financé par la Fondation Maladie Rare (CASEPRA. Configurations d’Aides et Situations d’Emploi pour les PRoches Aidants. Le cas des enfants atteints de maladies rares avec déficience intellectuelle, 2021). Trois projets financés par la Région (projets INEV@L, impact du stress et de la qualité de vie au travail sur la survenue d’un incident cardiovasculaire 2016-2019; et QUALTRA qualité de vie au travail, 2016-2018; ARTEMYS « Attentes, besoins ressentis et trajectoires de soins des femmes enceintes avec une grossesse physiologique en Bourgogne –Franche-Comté » Néoplasie Endocrinienne Multiple de type 1 « Le parcours de vie de patients atteints de NEM » 2020-en cours). Aussi des projets financés par la MSH ou l’axe Inter-MSH (COLIBRY qualité de vie des patients atteints d’un cancer 2017-2020; QUALTRA-SCALE échelle de mesure de la qualité de vie au travail 2019; VIRALH-19 : Vie relationnelle à l’hôpital, focus sur les directeurs d’hôpitaux, 2021).

1 http://www.ubfc.fr/recherche-et-formation-en-sante-publique/
2 http://www.ubfc.fr/wp-content/uploads/2019/04/POLE-SANT%C3%89-PUBLIQUE_seminaire-2018-web-1.pdf

Tableau 1 : Liste des projets financés (par ordre alphabétique)

 

Le SWOT du groupe thématique SP :

 

Les points forts du groupe thématique SP résident dans la grande visibilité de la thématique de la santé abordée de manière transversale par les sciences humaines et sociales (psychologie, économie, philosophie, sociologie, anthropologie, sciences juridiques, sciences de l’information et de la communication) alliées aux sciences médicales, ainsi qu’aux sciences et techniques appliquées à l’activité physique et sportive.

Le groupe thématique SP présente également un grand dynamisme dans la réalisation de programmes de recherche transversaux résultant de la réponse à des AAP (région, organisme privés ou publics, agences de santé …).
Le groupe SP est également très productif, pour la période 2017-2021 les enseignants-chercheurs ont produit près de 48 articles à comités de lecture, 10 ouvrages ou chapitres d’ouvrage, 8 conférences invitées, 22 conférences orales ou affichées, 5 contributions à des rapports collectifs (cf. Annexe 3)
Ce groupe thématique repose aussi sur un travail en concertation et des interactions fortes entre les acteurs de la santé, les chercheurs et enseignants-chercheurs, les laboratoires, pour être agile depuis la construction des projets, la recherche de financements jusqu’à la publication.
Aussi le Groupe thématique SP peut s’appuyer sur des collaborations étroites entre le CIC-EC du CHU et les sciences humaines et sociales, afin de faire converger les attentes et les ressources.

Les points d’amélioration du groupe thématique SP résident dans le développement de ses capacités d’anticipation, de coordination et d’organisation en amont des AAP pour favoriser plus encore la transversalité et s’organiser
Difficultés à mettre en place une structure fédérative à l’échelle du groupe thématique, qui permette une dynamique de collaboration entre un grand nombre de disciplines, en amont de la réponse à un AAP.
Avoir une prise de recul sur les thématiques sociétales et mettre en place des modalités de travail, de réflexion et de collaboration pour créer de nouvelles synergies entre les différentes disciplines.

Les opportunités qui se dessinent relèvent de la possibilité de transformer le groupe thématique SP en un axe de recherche au sein de la MSH, ceci augmenterait significativement la visibilité de ce groupe.

Les menaces envisagées sont en lien avec le statut des MSH au sein de l’université et au sein de la COMUE UBFC et des laboratoires de recherche.
La charge de travail qui pèse sur les enseignants-chercheurs, la structuration de la recherche au sein des laboratoires, les contraintes fortes en ce qui concerne la valorisation de la recherche, incitent les EC à continuer à développer des thématiques dans leur champ strict de compétence, ce qui ne facilite pas la collaboration sur des projets innovants, ou le transfert de compétences sur d’autres thématiques.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search