Lancement du carnet d’hypothèses de l’axe 1 – MSH Dijon

Après le lancement de son Carnet d’hypothèses en juillet dernier, la MSH de Dijon dispose dorénavant d’un Carnet d’hypothèses dédié à l’activité de son axe scientifique « Identités, Langages, Cultures ».

Ce carnet vise à rendre compte de l’activité scientifique interdisciplinaire des équipes fédérées au sein de la MSH de Dijon dans les domaines des SHS, des Lettres et des Sciences du Vivant, sur la thématique de la Sensibilité au vivant avec pour objectif de croiser les données, les méthodes, les hypothèses et les connaissances autour de trois objets communs de recherche :

• La sensibilité au vivant :
Une sensibilité renouvelée au vivant se manifeste aujourd’hui, dans le cadre de la crise écologique majeure des ressources et de la perpétuation de la planète, qui a fait nommer « anthopocène » l’ère dans laquelle nous sommes entrés, parce qu’elle marque la responsabilité des usages humains dans le destin de la terre. Cette sensibilité implique une re-considération du vivant, animal et végétal, dans sa globalité et dans ses modes d’existence, et une reconsidération de la relation de l’humain aux autres formes de vie.
La question du vivant en nous, notre sensibilité propre, ce que nous en connaissons, ce que nous en faisons est d’autre part au cœur de questionnements et de travaux que caractérisent désormais la transdisciplinarité : historiens, philosophes, psychologues, archéologues, littéraires et scientifiques s’y croisent dans la construction d’éclairages communs.

• Le chant des oiseaux :
Les textes valorisés ici sont le fruit de plusieurs années de collaboration interdisciplinaire et internationale sur la thématique des « oiseaux chanteurs ». Leur objet consiste à étudier « le chant des oiseaux » dans les relations entre les humains et les animaux dans les sociétés passées et présentes. Il touche aux questions du langage, des perceptions, des apprentissages et de l’esthétique au cours du temps.
Les croisements des sources et méthodes ont réuni des chercheurs issus d’horizons disciplinaires fort divers et éloignés : l’éthologie, l’ornithologie, les sciences de l’environnement, l’anthropologie, l’archéologie, l’histoire, l’histoire de l’art, la littérature, la philologie, la musicologie et la philosophie. La problématique interdisciplinaire posée autour de cet objet commun fut la suivante : « Qu’apportent les études sur les chants des oiseaux ont apporté et apportent à l’éthologie, l’ornithologie, la neurobiologie, la littérature, la musicologie, l’anthropologie, l’histoire, etc. ? »
Les questions posées étant parfois restées sans réponse, les discussions restent ouvertes, continuant à interroger l’humain face au défi de l’altérité de l’animal. Ce Carnet entend garder la trace de ces échanges fructueux, afin de les partager avec les spécialistes et les amateurs.

• De l’ADN au parchemin :
Ce programme interdisciplinaire, au carrefour des sciences de la génétique et des sciences historiques, a pour objectif d’extraire et de collecter des données génétiques et biologiques contenues dans les parchemins médiévaux, afin de déterminer à la fois les espèces animales élevées et utilisées pour la fabrication des documents d’archives, ainsi que les différents traitements que ces peaux ont pu subir.
Il s’inscrit dans le temps long : du Moyen Âge au XVIIIe siècle (du berger du duc de Bourgogne à Daubenton et Buffon), à l’interface entre le passé et le présent rendu possible par le dialogue interdisciplinaire entre les sciences humaines et les sciences biologiques.
Les apports envisagés portent sur :

  • Le renouvellement des questionnements et méthodologies interdisciplinaires concernant le patrimoine régional. L’innovation par la mise en place de techniques de pointe en matière d’analyses génétiques et spectrométriques jamais utilisées en histoire de la Bourgogne-Franche Comté.
  • Une perspective pro-active par la production de référentiels : fournir une méthodologie transposable, exporter les méthodologies élaborées et les résultats sur d’autres territoires pour la connaissance scientifique du patrimoine culturel.
  • Les retombées prévues sont évidemment scientifiques tant du côté des SHS que des sciences, ainsi que le grand public et les scolaires.

 

 

Découvrez le Carnet d’hypothèses de l’axe 1 la MSH Dijon sur :
https://axe1mshdijon.hypotheses.org/


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search