Le projet « Mir@bel2022 » lauréat de l’appel à projet du Fonds National pour la Science Ouverte (FNSO)

Sur 67 projets déposés, Mir@bel2022 est finaliste parmi 26 autres projets dont 14 sont orientés comme lui sur le développement de plateformes et structures éditoriales.
Mir@bel2022, porté par Sciences Po Lyon et dont la MSH Dijon est partenaire,  vise à « ancrer les revues scientifiques françaises à l’international avec des données partagées, ouvertes et de qualité sur leurs éditeurs et leurs politiques d’accès et de rediffusion. Suivant les indications du FNSO, l’axe avec le Directory Open Access Journals (DOAJ) sera développé en priorité ».
La MSH Dijon s’est engagée dans le projet afin de «Promouvoir le projet au sein du réseau national des MSH sous l’égide duquel elle co-anime Mir@bel, coordonner l’implication des MSH et favoriser l’alimentation de nouvelles données répondant aux exigences des critères de qualité éditoriale dans le contexte de la science ouverte».

Mir@bel2022 soutenu par le Réseau national des MSH est le fruit d’une collaboration entre
quatorze partenaires :

Les quatre établissements pilotes de Mir@bel :
1. Sciences Po Lyon
2. Sciences Po Grenoble
3. l’ENTPE
4. la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon

Les partenaires impliqués dans le projet aux côtés du réseau Mir@bel
5. l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur (Abes)
6. Cairn
7. le DOA
8. EDP Sciences
9. Érudit
10. OpenEdition
11. Persée
12. les Presses Universitaires de Caen (PUC) pour le réseau Médici
13. l’UAR Mathdoc pour le Centre Mersenne
14. le réseau REPÈRES (par le biais de l’Université Lyon 3).

Consultez le communiqué du Ministère annonçant les résultats et le communiqué de Sciences Po Lyon, porteur du projet.

Résumé du projet Mir@bel2022
Mir@bel2022 fédère des acteurs impliqués dans l’écosystème de l’édition en
France afin d’améliorer le référencement et la visibilité des revues
scientifiques françaises – et de leurs éditeurs – grâce au partage de
métadonnées de qualité.
L’ensemble des partenaires s’engage à coordonner leurs actions pour
promouvoir les bonnes pratiques de l’édition en accès ouvert afin de porter les
revues scientifiques françaises vers un meilleur référencement international,
en complément du travail déjà engagé par Mir@bel avec le service Sherpa
Romeo.


Vous aimerez aussi...