Bonus Qualité Recherche 2011 – Université de Bourgogne

Le Bonus Qualité Recherche (BQR)  permet, par la constitution d’un fonds de mutualisation, de soutenir des projets de recherche en particulier dans des thématiques innovantes et émergentes, la promotion de la recherche et la lisibilité internationale des laboratoires, l’aide aux jeunes enseignants – chercheurs, le financement d’allocations de thèse en partenariat avec le Conseil Régional de Bourgogne, le financement de post-doc ainsi que le soutien aux structures mutualisées en appui à la recherche. Instrument privilégié d’une politique de recherche volontariste, il doit jouer le rôle de levier de financement.

Contact : jean-marc.bourgeon@u-bourgogne.fr

Axe 2 – Réunion du 8 décembre 2010

Réunion constitutive
de l’axe « Acteurs, normes, pratiques, décision »

Après un débat sur ce que  la recherche pluridisciplinaire liée à cet axe pourrait être, nous sommes arrivés aux propositions suivantes (évidemment négociables).

La conflictualité serait le fil conducteur des réflexions qui se déclineraient autour des mots clés de l’axe. Ainsi, chaque participant serait amené à partir de sa discipline, à interroger sa recherche du point des vues des normes, des acteurs, des pratiques et des décisions  en identifiant les aspects qui relèvent de la conflictualité.

Pour commencer à aider à la structuration de ce travail, 5 Grands Séminaires seraient organisés (1 par mot clé, et 1 de synthèse) au cours de l’année civile 2011.

Chaque Grand Séminaire pourrait donner lieu :

  • soit  à  une intervention débattue par un discutant (proposition de début de séance).
  • soit  à plusieurs interventions (relevant si possible de disciplines différentes) avec éventuellement un invité ne participant pas aux travaux réguliers du groupe, les « discutant » étant les conférenciers eux-mêmes (proposition de fin de séance).

(Les arguments pour le deuxième point étant que nous pourrions être assurés d’avoir au moins la présence des conférenciers). Ces Grands séminaires seraient enregistrés ainsi que les débats et seraient mis à la disposition de tous. Les Grands Séminaires seraient  précédés et  suivis de Petits Séminaires visant la préparation et la valorisation des recherches.

Préparation : Il serait possible de travailler, toujours en lien avec les recherches de chacun et dans sa discipline propre, le sens que peuvent prendre les notions associées (norme et conflictualité, pratique et conflictualité, etc…).

Pour aider à la constitution de ce sens, nous pourrions

  1. construire un glossaire qui s’enrichirait au fil des recherches
  2. construire, à l’aide de la MSH, une  bibliographie adaptée
  3. proposer des revues de questions synthétiques   (en associant de grands étudiants) qui  pourraient être publiée dans une revue en ligne, dédiée à notre axe par la MSH
  4. élaborer des corpus

Valorisation : Les Grands séminaires devraient déboucher à terme soit sur des colloques de plus grande envergure, soit sur des productions écrites. Là encore la MSH pourrait aider à la recherche des supports de publication les plus adaptés.

9 mars 2011 – Classes populaires et action publique : enquête au sein de deux quartiers

Séance du séminaire INRA-MSH « Sciences sociales en pratique »

Cyrille Rougier (GRESCO, Université de Limoges)
La politisation des classes populaires par le « maintien des distances » au politique

Sylvain Bordiec (CSU, Université de Paris 8)
Travailleurs sociaux, jeunes et action publique dans un quartier populaire de Paris

Lieu : Bâtiment Les Longelles (Agrosup Dijon), salle de réunion du 1er étage
Horaire : 14h00 – 18h00
Contact :
julian.mischi@enesad.inra.fr

Variabilités environnementales, mutations sociales : natures, intensités, échelles et temporalités des changements

XXXIIe colloque international d’archéologie et d’histoire d’Antibes

Le thème du colloque, qui se tiendra du 20 au 22 octobre 2011, répond à une préoccupation majeure de la communauté scientifique, au croisement des sciences de la Terre, de l’Environnement et de la Société, relative à la perception des interactions entre les facteurs naturels et anthropiques sur l’évolution des environnements et des sociétés. Cette approche interdisciplinaire se traduit par l’implication de plusieurs institutions et réseaux dans l’organisation du colloque : Institut National de Recherche en Archéologie Préventive (INRAP), réseau PALEOMEX (Programme MISTRAL CNRS INSU-INEE), GDR MODYS « Modélisation des Dynamiques Spatiales » (INSHS), ANR BIOARCHEODAT (Projet ANR Corpus MNHN).

Les propositions de communication et de poster http://www.cepam.cnrs.fr/Variabilites-environnementales sont à retourner avant le 15 mars 2011 à :

Jeannine FRANÇOIS
Centre d’études Préhistoire, Antiquité, Moyen Age (Cépam)
Pôle universitaire SJA3 – 24 avenue des Diables Bleus
F – 06357 NICE Cédex 4
Tél. : + 33 (0)4 89 88 15 19
E-mail : jeannine.francois@cepam.cnrs.fr
http://www.cepam.cnrs.fr/Variabilites-environnementales